Notre ventre, notre deuxième cerveau.

Notre abdomen a toujours été associé aux fonctions d'assimilation et d'élimination.

Cependant depuis les travaux du Dr Gershon (auteur du livre The second brain), on n'hésite plus à présenter l'intestin comme un deuxième cerveau contenant plus de 200 millions de neurones et qui sécrète quelques 20 neurotransmetteurs identique à ce produit par le cerveau.


Il produit également de 70 à 85 % des cellules immunitaires de l'organisme.

Nos deux cerveaux, celui de la tête et celui de notre ventre doivent coopérer.

Si ce n'est pas le cas, il se produit le chaos dans notre ventre (accompagné de douleurs abdominales) et la misère dans notre tête (idées noires, ressassement, gestion chaotique des émotions).

Un autre médecin, le Dr Devroede, s'est également intéressé sur les liens entre le physique et le psychique. Pour ce médecin, le ventre représente le centre d'archives de notre vie émotionnelle. Ce qu'il appelle " les mots de ventre " conséquence des émotions refoulées et dont la manifestation physique peut-être une douleur abdominale lors d'un moment de grand stress ou de troubles émotif.


Il semble donc bien établi maintenant que la totalité du tissu nerveux intestinal et des substances à destination des neurones sont en communication permanente avec le cerveau par l'intermédiaire du nerf vague. Sur 10 communications entre le cerveau et l'intestin, 9 sont émises par le tube digestif.

Le terme microbiote désigne l'ensemble des bactéries dans notre organisme, le microbiome désigne le milieu de vie de ces colonies de bactéries. Elle se retrouve partout sur notre peau, nos muqueuses : gorge, nez, vagin, etc. Le microbiote intestinal, qui abrite le plus grand nombre de bactéries de notre corps, était, et est encore parfois appelé la flore intestinale.

Le microbiote est composée de près de 100.000 millions de bactéries, soit 10 fois plus que l'ensemble de nos cellules. La plus grande partie est qualifié de probiotique, c'est-à-dire qu'il favorise la vie, ce que l'on appelle simplement les "bonnes" bactéries, et un nombre moindre de bactéries pathogènes.

Le microbiote pèse en moyenne 1,5 kg ( le même poids que notre cerveau !) Près de 80 % des bactéries de ce microbiote vit dans nos intestins et se nourrit de ce que nous avalons.

Sans le microbiote, une colonie de bactéries tapissant les quelques 400 m2 de la surface intestinale, nous serions incapables d'assimiler certains aliments que seules les bactéries savent dégrader. On parle de symbiotisme car ni cette flore intestinale ni son hôte ne peuvent survivre l'un sans l'autre. Celle-ci se montre même capable de réguler l'expression de certains de nos gènes, et les chercheurs soupçonnent que de nombreuses maladies sont liées à des déséquilibres dans la diversité bactérienne.


Selon les recherches les plus récentes, les bactéries de la microbiote intestinale agissent sur la santé et l'efficacité du système immunitaire et peuvent même modifier notre structure génétique. Elles interagissent constamment avec notre système nerveux et joue un rôle important sur notre fonctionnement cérébral, notre humeur et comportement. Elles jouent un rôle bien plus important que notre "1er cerveau", ayant même la capacité d'influencer son fonctionnement.


Le 2 ème cerveau et la médecine du Tao


Ce que la médecine moderne découvre depuis peu, les anciens Taoïstes, il y a plus de 4000 ans, en étaient parfaitement conscients. Pour les anciens Taoïstes, le corps humain est sous le contrôle de deux cerveaux. Le cerveau cérébral et le cerveau abdominal. Ils attribuaient aux nerfs le contrôle de l'activité corporelle. Ils associaient l'activité du système nerveux principalement à la région abdominale et ensuite, dans une moindre mesure, au cerveau.


Selon la pensée Taoïste, la perception et la génération des sentiments sont deux fonctions de la région abdominale et plus précisément située au niveau du plexus solaire.


Le plexus solaire affecte tous les organes de la région abdominale. Lorsque le plexus solaire fonctionne bien, les organes ne souffriront pas du stress et des tensions. Mais lorsque l'équilibre est rompu, les problèmes se feront sentir.

Selon les théories Taoïste, cet équilibre sera perturbé lorsque le cérébral, (l'esprit rationnel ) se développera au détriment du viscéral, par le refoulement des émotions.

Selon le Tao, en niant leurs émotions, les humains entravent les fonctions du plexus solaire,  ce qui a pour effet de perturber le fonctionnement des organes et d'écourter leur vie. Les véritables émotion se situent dans le plexus solaire plutôt que dans le cerveau.

Ce dernier ne fait qu'enregistrer le souvenir d'une émotion. La civilisation moderne préconise plus le pouvoir de la raison, le raisonnement cérébral, pour réprimer les émotions. Ce qui empêche le plexus solaire de fonctionner et de préparer le terrain à l'apparition des problèmes physiques et psychologiques. Lorsque les organes qui maintiennent l'organisme en vie de fonctionner normalement, les renseignements entreposés dans le cerveau devienne confus et obscurcissent la sagesse et l'intelligence.




Ouvert de 9 heures à 19 heures

1 rue de L'Hôpital à Rouen

Réservation en ligne

ou par téléphone au

06 59 31 41 39

Site créé par Nathan Ahmar